Comment j'ai trouvé la preuve ?

Publié le par Moulin Pierre

 

American Samurais - WWII Camps 

 

  Soldats Nisei les premiers à Dachau .

  Finalement après 30 ans de recherche j'ai obtenu la preuve que les soldats Américains d'origine Japonaise étaient les premiers à avoir atteint la porte de Dachau le premier camp de concentration Nazi opérationel (en 1933). 

Toutes les infro,ations recueillies par les membres du 522ème d'Artillerie de Campagne m'apportèrent plus d'ombres que de lumière. Trop de précisions s'avéraient fausses et ne pouvaient avoir existées. Je demeurais au départ très septique !

 

Certain affirmait avoir été le témoin de la destruction de la serrure du portail principal avec une carabine. Le portail et la seule entrée du camp était ouvert au temps de la libération. D'autres ont vu de nombreux internées mourrant de faim errant dans l'enceinte mais tous les prisoniers se trouvaient cloîtrés dans leur barraquement suivant les ordres du Comité de Libération. D'autres encore avaient immédiatement reconnu Martin Niemöller; l'un des plus fameux internés de Dachau mais qui avait été transferré six jours avant. Ils avaient aussi vu les restes calcinés brûlant dans les fours crématoires mais les Allemands n'avaient plus de charbon pour brûler le corps bien avant la libération.

 

De plus, le 29 avril 1945, la 45ème Division combattait depuis l'aube dans le camp des SS et il est pratiquement impossible de n'avoir pas remarqué les deux jeeps. Parcourant les information du 522ème aux Archives Nationales à Washington je fus consterné de constater qu'il n'y avait aucune mention du mois d'Avril 1945 (le seul mois manquant de toute la guerre?) J'avais de plus en plus de doutes.

J'avais démarré mes recherches sur le sujet depuis de nombreuses années avec Eric Saul et Barbara Distel sans résultat. Ce fut une rencontre providentielle avec les amis de ma belle-mère qui me fournit les éléments qui me manquaient: M. Lazare Perez, Président des survivants de Auchwitz apprit que je travaillais sur l'Histoire de Dachau. Il m'indiqua que son ami Arthur Haulot avait créé le Comité International de Libération de Dachau et au'il était probablement la meilleure source possible. Eliane Buyle une autre amie me mit en contact avec Arthur Haulot. Aveugle, il avait gardé toute sa mémoire et m'apprit ce qui s'était passé la VEILLE de la libération:

    Le matin du 28 avril 1945, à peu près vers 10 heures retentit une première alerte très spéciale, Cinq fois les sirènes pendant une minute avec de brefs silences: Ce type d'alerte signifiait que l'ennemi était en vue. Quelques ,inutes plus tard une seconde alerte du même type. Mais aucun Américains en vue. Arthur Haulot se trouvait en compagnie de Pat O'Leary le Président du Comité International de Libération à l'intérieur du barraquement A surveillant l'unique entrée du camp. Ils apercurent clairement vers 3 heures de l'après-midi une première jeep aux couleurs américaines suivie très vite par un second véhicule aui stoppèrent devant le portail. Les gardes demeurèrent silencieux.

 

Les deux jeeps qui venait d'apparaitre disprurent immédiatement sans pénétrer dans l'enceinte au grand désapointement de Haulot. Un détenu polonais voyant les Américains auitter les lieux s'élança à leur poursuite traversant la Place d'appel. Les gardes qui n'avaient pas bougés, probablement retrouvant un brin de confiance tirèrent sur le pauvre détenu aui s'écroula contre le portail mortellement atteint à la tête. Le rapport des éclaireurs du 522ème dut atteindre le Quartier Général et quelques instant plus tard, deux avions de reconnaissance survolèrent le camp. La 45ème Division fut relevée de sa mission de prendre Munich (La Capitale de la bière) pour retourner s'occuper du camp de concentration immédiatement au grand désapointement du Colonel Felix Sparks.

 

Arthur Haulot et Pat O'Leary avaient déjà pris en main la destinée du camp et devant la relève des gardes avaient ordonné aux détenus de demeurer dans les barraquements craîgnant un massacre. Les deux alertes ne furent jamais élicidées puisqu'aucune unité américaine ne se trouvait près de Dachau. La seule unitépouvant se trouver là était les Nisei du 522ème A.C.

Pourquoi ces hommes ne pénétrèrent pas dans le camp pour le libérer? En fait, ils recurent des ordres stricts de quitter les lieux immédiatement. le Q.G. américain ne voulait à aucun prix que les jounalistes qui n'allaient pas manqués d'interdiewer les libérateurs publient l'éxistence de camps de concentration aux USA pour les Japonais Américains. Comment le monde pouvait accepter cette révélation en même temps que la découverte de l'horreur des camps d'extermination nazis. le Q.G. américain n'avait pas d'autre option que d'ordonner aux éclaireurs du 522ème A.C. de quiter les lieux et de garder bouche cousue.

Il ne figure aucun doute que les deux alertes furent provoquées par l'intrusion des deux jeeps du 522ème. Ils passèrent l'une des entrées du camp SS sans être arretés propablement à cause de l'extrème confusion résultant des va et vients entre les gardiens quittant le camp en toute hâte et les nouveaux venus sous le commandement du Lieutenant Heinrich Winkler. Patrouillant les deux jeeps apercurent le camp de concentration leur rappelant une structure familière:

tours de guet avec les mitrailleuses dirigées vers l'intérieur, fils barbelés électrifiés et lignes de barraques).

Les éclaireurs étaient souvent en mission de reconnaissance un jour avant que n'arrive l'unité principale. Mon ami Chester Tanaka avait découvert le Journal du Sergent Imamura relattant la libération de dachau le 29 avril1945. Nous savons désormais qu'il ne s'agissait pas du camp principal mais  d'un camp secondaire probablement Kaufering IV Hurlach. La confusion vint de la date. Mais la présence de l'Unité 522 dans les alentours de Dachau le 29 donne une crédibilité aux éclaireurs sur les lieux le jour d'avant. Donc les Américains Japonais furent bien les premiers à atteindre le portail le 28 avril 1945 mais comme ils ne pénétrèrent pas à l'intérieur de l'enceinte, ne peuvent pas être considérés comme les premiers libérateurs de Dachau.

 

Les premiers libérateurs officiels de Dachau furent deux journalistes Peter Fuchs et Marguerite Higgins dans la jeep pilotée par Will Cowling de la 42ème Division de l'Arc en ciel. ?arguerite Higgins écrivit le 1 Mai 1945 aue pour pénétrer dans l'enceinte ils durent déplacer le corps d'un détenu abattu la veille lorsqu'il poursuivait des Américians et gisant contre la porte. Preuve que les premiers libérateurs arrivèrent en seconde position.

 

Vous pourrez bientôt découvrir cette histoire dans mon nouveau livre Américain Samouraïs:  1. Dachau & Holocauste.

 

Mahalo

 

http://www.pierremoulin.com

 Go for broke

 Pierre Moulin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Publié dans Niseis first in Dachau

Commenter cet article