Le Chemin de la Paix et de la Liberté de Bruyères-Biffontaine

Publié le par Moulin Pierre

Lorsqu'en 1969, revenant de Hawaii, je parcourai le Chemin de la Liberté à Boston aux USA, tracé sur les pas de Paul Revere, je ne savais pas encore que ce parcours allait me donner l'idée de créer le Chemin de la Paix et de la Liberté tracé, lui, sur les pas du 100/442ème Régiment de combat lors de la libération de mon village de Bruyères-en-Vosges.

Découvrant les exploits de ce Régiment (le plus décoré de toute l'histoire de l'Armée Américaine avec plus de 18.000 décorations individuelles dont 21 Médailles d'Honneur du Congrès) lors de la Bataille de Bruyères-en-Vosges et du sauvetage d'un bataillon perdu Texan, bataille considérée comme l'un des DIX plus importantes de l'Histoire des USA, je me fixai trois missions. 

   1°)  Promouvoir l'amitié entre les survivants du 100/442ème Régiment et leurs familles et les lhabitants des Vosges principalement de Bruyères-en-Vosges et Biffontaine où eurent lieu les plus durs combats.

   2°) Faire connaître cette incroyable épopée complètement ignorée même sur les lieux des combats

   3°) Laissez une trace visible pour  les siècles à venir de cette saga dans les rues de Bruyères-en-Vosges

Ces trois missions me prirent près de 20 ans :

En 1976, j'emmenai 66 vosgiens à la découverte des îles Hawaii lors d'une Visite au Paradis inoubliable. Au retour, je créai l'Amicale du Jumelage Bruyères-Hawaii ainsi que le Go for Broke France.

En 1988 je publiai aux Editions Gérard Louis: US Samouraïs en Lorraine depuis longtemps épuisé. Pour la première fois l'histoire de ces soldats aux yeux bridés d'origine japonaise était mentionnée dans un ouvrage en français. En 1993, j'éditai la version anglaise mise à jour sous le titre US Samurais in Bruyeres toujours disponible via l'auteur ou Amazone.

Restait la troisième mission qui semblait impossible. Je disposais bien d'un point de départ: Le Monument Américain du 442ème RCT érigé en 1947 sur le site des premiers combats. Pour la suite il me fallait une fin du parcours sur les lieux du sauvetage du Bataillon perdu au dessus de Biffontaine. Avec mon ami John Tsukano nous contactames le Maire de Biffontaine pour créer un Monument sur l'emplacement de sa commune. Notre projet aboutit d'une façon curieuse et grâce à l'intervention providentielle d'un granitier de Vagney, Jean Bianchetti et pour les cérémonies du 40ème Anniversaire de la bataille nous inaugurions le Monument de la Borne 6 dédié à la 36ème Division du Texas auquelle le 100/442ème RCT avait été rattaché.

Possédant les éléments, je créai le Chemin de la Paix et de la Liberté de Bruyères-Biffontaine (CPL)les 8 et 9 juillet 1989. Dates choisies en corrélation avec le Bicentenaire de la Première présentation à l'Assemblée, de la Charte des Droits de l'Homme et du Citoyen par Mounier. L'histoire des US Samouraïs symbolisant parfaitement cette page. Il restait à laisser une trace tangible dans Bruyères même. Je fis donc réaliser par Jean Bianchetti la Fontaine de la Paix avec une petite contribution financière du Conseil Général et de mon ami Serge Carlesso. Nous offrîment cette Fontaine à la Ville de Bruyères. Pour les cérémonies, le maire de Bruyères Alain Thirion nous permit d'imprimer sur les trottoirs de la ville l'emblème du CPL, avec l'aide des ouvriers communaux et de Pierrot Gaertner en particulier. Je fis réimprimer sur la Fontaine Neptune les textes originaux sur les quatre médaillons grâce aux talents de peintre de Daniel Fournier et la main d'oeuvre de Dominique Villeminot.

Les cérémonies d'inauguration du CPL furent grandioses avec une représentation internationale comportant des délégations Belges, Italiennes, Allemandes en plus des hautes personnalités françaises. je vous engage maintenant à parcourir le CPL.

 

Publié dans bruyereschemindelapaix

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article